L’ouvrier créatif
  • Entreprise art méditerranée pour la production et la promotion des arts dramatiques
  • Taher Alouane , Wafa Taboubi , Nedra Toumi, UGTT
  • Fonds d’engagement culturel local 2018
  • Ben Arous
  • 7 mois
  • 99 ,584.000 dt
  • theatre.med@hotmail.com
Descriptif

Le projet vise l’implication et l’épanouissement de jeunes ouvriers par le théâtre participatif.
Le projet s’articule essentiellement autour de la production et de la diffusion d’une pièce de
théâtre dans des zones industrielles à travers la Tunisie, avec de jeunes ouvriers comme
acteurs et spectateurs.

Story du projet : Impact et réalisations

Bouleversante, attachante et spontanée, l’œuvre mise en scène par Tahar Alouane et dont les acteurs sont des ouvriers, est une performance scénique touchante et hors du commun, réalisée selon le principe du théâtre interactif et permettant aux ouvriers de scruter différents horizons, d’explorer, de sentir, de ressentir et de transmettre leurs inquiétudes, leurs soucis, leurs perceptions et leurs rêves.

« Esma3ni » ou « Ecoutez-moi » qui est une pièce de théâtre produite par «Art méditerranée pour la production et la promotion des arts dramatiques  » et réalisée dans le cadre du projet « l’Ouvrier créatif ». Le projet qui a accouché d’un spectacle qui interroge sur un fonctionnement plus humain des usines, découle d’un rêve artistique et social caressé par son initiateur et qui vise à donner de la valeur aux ouvriers et à les rendre plus confiants en eux-mêmes.

Cette expérience théâtrale qui vient enrichir le répertoire tunisien du quatrième art, raconte les itinéraires des ouvriers dans un milieu industriel propice à toutes les injustices et les dégradations humaines. Le dramaturge et metteur en scène, Tahar Alouane, a réussi à réunir 11 ouvrières et ouvriers de différentes usines implantées dans la zone industrielle de Ben Arous pour leur donner la parole avec une autre forme d’expression loin des revendications syndicales et des protestations violentes des grèves et des sit-in. Les acteurs prenant part à cette pièce ont été invités à partager leurs interprétations et analyses à propos du travail dans les usines et de proposer des solutions alternatives à certaines situations. Le projet de l’ouvrier créatif a permis de sonder les ronces inextricables de l’univers industriel tunisien et la chape de plomb qui l’enveloppe.

Au bout de huit mois de répétitions sans texte écrit d’avance, le résultat fut édifiant. En effet, à travers des échanges construits autour des exercices théâtraux, ils ont non seulement pris la parole sur les sujets qui les interpellent dans cet univers mécanique sans âme, déshumanisée où la cupidité des oligarchies financières l’emporte sur le social, mais aussi se sont « mis en scène » à travers différentes situations d’inégalité entre travailleurs.

En effet, le groupe a été à même de créer un contenu artistique débouchant sur une performance scénique touchante et hors du commun.  L’accueil du public a été époustouflant. D’ailleurs, la pièce qui a sillonné treize régions et a été donnée en représentations dans différentes régions et dans plusieurs festivals, a conquis le public et a bénéficié de l’appui de l’Union générale des travailleurs tunisiens.

Grâce à l’appui financier de Tfanen, le metteur en scène et dramaturge a pu surmonter plusieurs obstacles étant donné que la pièce qui s’inscrit dans un registre non éligible au soutien public du ministère des Affaires culturelles. Sa singularité lui a valu une large médiatisation et a permis d’établir de nouvelles connexions avec des industriels qui y voient un nouveau canal de communication et un nouvel espace d’expression.

Plusieurs parmi les ouvrières et ouvriers ont exprimé leur vœu de pérenniser l’expérience en créant des clubs de théâtre au sein des usines afin de permettre au groupe de garder le contact avec les planches et d’essaimer les messages qui prônent le bien être des ouvriers dans le milieu professionnel. La réussite de ce projet a exhorté Tahar Alouane à songer à réaliser un documentaire sur l’impact du théâtre sur le vécu des ouvriers et d’entamer prochainement une nouvelle œuvre qui restitue le calvaire des femmes rurales.

Témoignages

« C’est un projet à visage humain, une expérience émotionnelle, qui a permis aux ouvriers de donner de la voix aspirant à plus de justice sociale, de dignité et de traitement équitable, indépendamment de leurs origines sociales, culturelles et de leurs genres » Nedra Toumi, Assistante du metteur en scène

« Le projet l’Ouvrier créatif m’a donné l’occasion de transmettre ma voix. Il m’a donné force et courage » Siwar Chikhaoui, Ouvrière

Télécharger la Tfanen Story du projet :